Contact Us

CASC Home

NOTRE PLAN STRATÉGIQUE 2019-2022 

Nous sommes tourné.e.s vers l’avenir afin de voir comment notre organisme a besoin d’évoluer pour demeurer pertinent dans un paysage en mutation.  Le conseil d’administration de l’ACCS a pour objectif de faire approuver le nouveau plan stratégique d’ici le printemps 2021. 

LE POINT SUR LE PROCESSUS 

Le conseil d’administration a lancé les discussions autour d’un nouveau plan stratégique au printemps 2018.

Peu après, Marianne Mader s’est jointe à l’Association en tant que nouvelle directrice générale. Son arrivée a été l’occasion de réfléchir à ce à quoi pourrait ressembler le futur de l’ACCS et à le redéfinir. Depuis, de nombreuses séances de consultation ont été organisées dont :

  • Le 9 mai 2018 : Les membres du conseil d’administration de l’ACCS et la directrice générale se sont réunis à Prince George, en Colombie-Britannique, pour participer à une séance de processus de planification rapide mais très concrète conçue et animée par Wayne Hussey Consulting Inc. Les personnes participant à cette séance de planification ont élaboré l’ébauche initiale d’un énoncé de mission et d’un énoncé de vision, et ont identifié une liste préliminaire d’idées stratégiques clés. Après réflexion, nous avons trouvé que nous avions besoin d’approfondir tout cela pour mieux comprendre quel est notre impact et pour réévaluer notre vision.
  • Le 1er novembre 2018 : Les membres du Comité de planification stratégique de l’ACCS et la directrice Générale se sont rencontrés à Ottawa pour explorer le contexte plus large de l’identité de l’ACCS et l’impact qu’elle a sur le secteur canadien de l’apprentissage informel des sciences. Ensemble, ils ont également travaillé sur un nouvel énoncé de mission.
  • Le 1er février 2019 : Les membres du Comité de planification stratégique de l’ACCS, d’anciens membres du conseil d’administration de l’ACCS, et la directrice générale se sont rencontrés à Toronto pour participer à un exercice de réflexion prospective (Futures Thinking) conduit par des animateurs de KerrSmith. Ils ont réalisé une cartographie du futur, explorant le présent, le futur proche et le futur lointain. Ils ont suivi un atelier « Three Horizons Framework » qui, essentiellement, était une activité visant à atteindre un consensus, et qui les a aidés à explorer « comment se rendre de là où ils se trouvent à là où ils veulent arriver », en s’appuyant sur le travail déjà réalisé en ce qui a trait à la mission, à la vision et aux valeurs de l’ACCS. Conformément à cette approche : chacun.e était invité.e à s’exprimer en fonction de ce qu’ils.elles savaient ; les difficultés se profilant à l’horizon ont été abordées ; les conclusions tirées de l’atelier devaient pouvoir aboutir à un plan stratégique.
  • Le 7 mai 2019 : Une retraite d’un jour complet a été organisée pour les membres du conseil d’administration de l’ACCS pour explorer quels pourraient être les piliers stratégiques sur lesquels s’appuyer ainsi que l’énoncé de mission.
Mobilisation des membres :  
  • Avril 2018 : Sondage des cadres supérieurs des membres de l’ACCS
  • Sept. / oct. 2018 : Sondage téléphonique des parties prenantes / leaders d’autres organismes d’apprentissage informel, afin de comprendre leurs points de vue sur le paysage de l’apprentissage informel des sciences, ainsi que sur ses lacunes, ses défis et ses opportunités.
  • anvier 2018 et 2019 : Sondage annuel des membres (sur ce à quoi ils sont le plus attachés).
  • 9 mai 2019 : Session « Le futur de l’ACCS » pour tous les participants au Congrès 2019 de l’ACCS afin de recueillir les pensées et les grandes questions sur la direction que nous prendrons dans le futur.

CE QUE NOUS AVONS ENTENDU 

Au fil des consultations du conseil d’administration, des différentes parties prenantes et des membres, nous avons perçu :

    • Un réel intérêt pour ce qui est de définir notre mission et notre vision en ce qui a trait à notre impact sur le plan social. Ne plus se concentrer sur qui nous sommes mais plutôt sur notre raison d’être. Quel impact notre secteur a-t-il sur les Canadiennes et les Canadiens ?
    • Un grand désir de collaboration : les gens se sont montrés intéressés à connecter davantage les uns avec les autres, avec les parties prenantes, ainsi qu’avec d’autres réseaux partout au Canada.
    • La volonté de mettre au centre de notre travail l’équité, la diversité et l’inclusion.
    • La nécessité de reconnaître les défis auxquels notre secteur et la société font face, comme par exemple les bouleversements technologiques et environnementaux ainsi que la désinformation.
    • La possibilité de formidables opportunités, comme éveiller l’intérêt des jeunes désireux de faire une différence, et faire en sorte que notre travail soit inclusif et s’appuie sur la grande confiance que l’on nous accorde.
    •  Le désir de connecter plus en profondeur avec les acteurs nationaux et de mieux saisir les défis mondiaux afin d’aider à susciter l’intérêt du public à l’égard de la science.
    • Le défi que constitue la nécessité de demeurer pertinents vis-à-vis de nos communautés respectives dans un contexte où la communication scientifique est en évolution.
Nous avons également entendu, à de multiples reprises dans les sondages effectués auprès de nos membres, que ceux-ci accordent beaucoup d’importance :
    • Aux occasions qu’ils peuvent avoir de connecter les uns avec les autres, que ce soit par le biais de notre congrès et/ou par le biais de nos webinaires.
    • À notre rôle consistant à faire entendre notre voix au niveau national et à sensibiliser les parties prenantes clés à la valeur des membres de l’ACCS afin de s’assurer un soutien financier continu.
    • Au fait que beaucoup d’organismes apprécient vraiment notre entente de réciprocité.


Des membres posent des questions lors de la session « Le futur de l’ACCS » organisée dans le cadre du Congrès 2019 de l’ACCS.



 Association Canadienne des Centres de sciences

100 Ramsey Lake Road 

Sudbury, ON. P3E 5S9

info@casc-accs.com

Le bureau de l’ACCS se trouve sur le territoire du Traité Robinson Huron et le territoire traditionnel de la Première nation Atikameksheng Anishnawbek dont nous respectons les traditions et les systèmes de connaissances. Nous reconnaissons aussi ses nombreuses contributions à l’innovation dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. Clairement et ouvertement, notre engagement collectif envers la vérité et la réconciliation doit refléter cette gratitude. Pour cela, nous œuvrons pour transformer les relations existantes en favorisant un dialogue ouvert, la compréhension mutuelle et des collaborations respectueuses.

©2021 Canadian Association of Science Centres