Related image


DERNIÈRES NOUVELLES

Nos membres font la manchette !

<< First  < Prev   1   2   3   4   5   ...   Next >  Last >> 
  • Tuesday, October 02, 2018 3:15 PM | Anonymous member (Administrator)

    Merci à tous ceux et à toutes celles qui ont assisté au rendez-vous annuel des délégués canadiens de l'ACCS lors du congrès de l'ASTC! Nous espérons que vous avez bien apprécié le délicieux repas présentés par Chango Rosa et que vous avez tous eu l'occasion de renouer avec des collègues ou d'établir de nouvelles relations!  


    Nous avons publié un album de l’événement sur notre page Facebook. Ne manquez pas de la visiter et de vous identifier sur les photos!

    Nous espérons vous rencontrer lors du congrès 2019 de l'ASTC à Toronto, Canada !  



  • Tuesday, October 02, 2018 2:44 PM | Anonymous member (Administrator)

    Les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), dans le contexte de la culture, jouent un rôle important au sein des communautés partout dans le monde. Toutefois, ceci est particulièrement vrai pour les communautés autochtones. Si l’on connecte les STIM à l’entreprise sociale, aux lettres, aux arts, à l’innovation, à l’entreprenariat, etc., on ajoute un « A », et cela donne STIAM. Un « A » pour les arts et tout ce que cela recouvre.  

    IndigeSTEAM organise des événements prenant en compte l’importance de l’équité, de la diversité et de l’inclusion (EDI) dans les STIM. Le premier de ces événements est une retraite, Indigenous Inclusion Mentors Leadership Retreat, qui intègre la science moderne, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques à la sagesse autochtone afin de créer un futur innovant pour tous.


    En incluant et en incorporant la sagesse et les enseignements autochtones, il est possible de susciter l’intérêt des jeunes d’une manière qui transcende la race, le genre et les capacités, et qui supprime les obstacles pour tous les groupes sous-représentés. Cette retraite invite les participants à examiner leur propre diversité cognitive et à apprendre comment le regard qu’ils portent sur le monde façonne leurs interactions avec les autres.

    Le second événement est le bal costumé Post-Halloween Masquerade Ball organisé au bénéfice d’IndigeSTEAM. Ce bal est l’occasion pour les participants d’en apprendre un peu plus sur IndigeSTEAM et autres organismes à but non lucratif centrés sur l’équité, la diversité et l’inclusion dans le domaine des STIM.



  • Tuesday, October 02, 2018 2:37 PM | Anonymous member (Administrator)

    L’exposition Towers of Tomorrow with LEGO Bricks a ouvert ses portes au Discovery Centre fin septembre. Le créateur de cette exposition, Ryan McNaught, et son équipe ont créé vingt gratte-ciels de 14 pieds en blocs Lego dont l’Empire State Building de New York, la tour Shanghai de Chine et la tour CN de Toronto.


    Cette exposition a déjà été présentée à travers l’Australie et dans certains coins des États-Unis, et son ouverture au Discovery Centre marque le début de sa tournée canadienne. Les visiteurs peuvent y explorer les différentes merveilles architecturales mais cette exposition suscite aussi l’intérêt des enfants pour la science de manière détournée dans le sens où « les enfants pensent qu’ils viennent pour jouer aux Lego mais, en fait, ils vont réellement acquérir des compétences très importantes, comme par exemple comment l’ingénierie se trouve dans absolument tout ce que nous faisons aujourd’hui. »

    En savoir plus 

    Halifax Today

    The Star

  • Tuesday, October 02, 2018 2:22 PM | Anonymous member (Administrator)

    L’ancien président et chef de la direction de Science World, Bryan Tisdall, a pris part à sa cérémonie d’investiture au cours de laquelle l’Ordre du Canada lui a été remis, le jeudi 6 septembre 2018. En contribuant à l’enseignement des sciences en Colombie-Britannique, il a eu une carrière remarquable comprenant près de deux décennies en tant que président et chef de la direction de Science World BC (1997-2016).

    Durant ses années passées chez Science World, il était connu pour ne pas craindre de présenter des expositions controversées et pour se concentrer sur ce qui pourrait intéresser les visiteurs. M. Tisdall croit que l’appétit pour ces connaissances traduit l’importance d’enseigner les sciences d’une manière amusante et accessible.

    « Il s’agit de faire réaliser aux gens que la science ne se résume pas à des tubes à essai, des laboratoires et de vieux messieurs blancs aux cheveux frisés. La science est partout, elle est omniprésente. »


    Bryan-dry_ice-ORANGE.jpg

    Selon lui, il est important d’apprendre à penser comme un scientifique, peu importe ce que l’on fait dans la vie.  « Il s’agit d’avoir un esprit analytique et de poser des questions. Il faut être ouvert. » dit-il, ajoutant : « Penser comme un scientifique, c’est réaliser qu’il est possible que vous n’obteniez jamais toutes les réponses.».

    Lors de la cérémonie, la gouverneure générale, Julie Payette, lui a remis une médaille qui a revêtu un caractère spécial pour M. Tisdall car lui et Mme Payette sont des amis personnels depuis l’époque où elle était directrice du Centre des sciences de Montréal.

    En savoir plus.



  • Tuesday, October 02, 2018 2:16 PM | Anonymous member (Administrator)

    Points saillants :

    • 83 % des Canadiens veulent mieux connaître la science et l’influence qu’elle exerce sur le monde

    • 81 % trouvent que la plupart des gens ne comprennent pas les effets de la science sur leur quotidien

    • 74 % pensent que les enjeux essentiels du monde devront être résolus par la science et la technologie

    • 54 % croient que la société met la science de côté au profit d’idées qui manquent de preuves ou de données

    D’après le troisième sondage annuel du Centre des sciences de l’Ontario sur la culture scientifique au Canada, la plupart des Canadiens pensent que la science et la technologie jouent un rôle majeur dans la solution de différents défis se posant à travers notre planète. Dans le même temps, de nombreux Canadiens s’inquiètent également de l’impact des nouvelles technologies qui pourraient être mises en œuvre ou qui le sont déjà dans notre vie quotidienne comme, par exemple, l’intelligence artificielle.


    Chaque année, le Centre des sciences de l’Ontario publie les résultats de son sondage sur la culture scientifique canadienne au même moment où se tient la Semaine de la culture scientifique qui est l’occasion de célébrer la science, et qui s’est déroulée, cette année, du 17 au 23 septembre. Toutefois, le sondage de cette année a aussi révélé qu’un peu plus de la moitié des répondants pensent que la société est en train de tourner le dos à la science.

    « De nos jours, la culture scientifique est plus importante que jamais », affirme Maurice Bitran, Ph.D., directeur général et scientifique du Centre des sciences de l’Ontario. « Alors que le progrès scientifique évolue rapidement, de nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle et les voitures autonomes créent de l’appréhension chez les Canadiens. Même si les gens trouvent ces technologies importantes, ils ne les connaissent pas assez pour être à l’aise devant leur implantation. C’est là où le Centre des sciences peut aider. »

    En savoir plus.


  • Tuesday, October 02, 2018 2:10 PM | Anonymous member (Administrator)

    Le gouvernement du Canada a décidé d’investir 123 000 $, sur trois ans, dans Science Nord, pour offrir des camps d’été scientifiques pour filles dans le Nord de l’Ontario durant les étés 2018, 2019 et 2020.

    Dans le cadre du programme PromoScience 2018 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), Science Nord fait partie des organismes auxquels des fonds ont été attribués pour financer des camps scientifiques d’été ayant pour objectif de créer un espace confortable pour permettre à des jeunes filles de développer une attitude positive vis-à-vis de la science et de s’intéresser à cette matière. Comme le reconnaît PromoScience, la présence des femmes dans le domaine scientifique doit augmenter afin d’assurer la croissance du Canada et de faire en sorte que le pays se maintienne bien dans un contexte mondial hautement compétitif.


    « Nous sommes très heureux de recevoir ces fonds du CRSNG. Ils vont permettre à Science Nord de continuer à offrir des camps d’été scientifiques à des jeunes du Nord de l’Ontario. Plus de 20 000 enfants ont participé à des camps d’été scientifiques de Science Nord depuis l’affiliation de PromoScience au programme en 2001. Ce financement est particulièrement important dans la mesure où il va permettre à des jeunes filles de s’impliquer dans le domaine des sciences en prenant part à des activités pratiques dirigées par des femmes scientifiques. Science Nord a pour mandat de desservir tout le Nord de l’Ontario. Il s’agit d’une couverture géographique significative allant de Mattawa jusqu’à la frontière avec le Manitoba. Du financement de ce type est essentiel pour nous permettre de réussir à faire en sorte que les jeunes filles s’engagent dans l’apprentissage des STIM partout dans le Nord, et de les encourager à s’intéresser à la science tout au long de leur vie, tant dans un contexte professionnel que personnel. » a déclaré Guy Labine, président et chef de la direction de Science Nord.

    Ce financement permettra à Science Nord de rejoindre environ 1 050 jeunes filles dans le Nord de l’Ontario grâce à des camps d’été scientifiques organisés dans plusieurs communautés incluant Kenora, Dryden, Thunder Bay, Sault-Sainte-Marie, Sudbury, North Bay et Timmins.

    En savoir plus.

  • Tuesday, September 18, 2018 12:12 PM | Anonymous member (Administrator)


    Ce mercredi, le 19 septembre, l’ACCS est enchantée de participer à l’Expo-sciences du Premier ministre qui réunira 36 jeunes de partout au Canada. Onze centres de sciences, musées de sciences et laboratoires ouverts ont répondu à l’appel lancé aux membres de l’ACCS pour les inviter à participer à cet événement unique. Ils vont aider à mettre en lumière l’importance de l’enseignement informel et de la culture scientifique au Canada. 

    L’objectif de l’Expo-sciences du Premier ministre est de mettre en vedette des jeunes innovants qui seront les chercheurs de demain. Les membres de l’ACCS montreront comment les centres de sciences et les musées de sciences font partie de leur vie et les aident dans leurs efforts, en mettant en lumière les façons dont nous pouvons aider à augmenter la capacité du Canada à inspirer la prochaine génération afin qu’elle s’intéresse aux sciences et qu’elle étudie dans ce domaine et même pour que, plus tard, elle en fasse sa profession. 

    Au cours de l’expo-science, le premier ministre fera le tour des présentations des 11 organisations membres de l’ACCS, et des représentants de chaque institution prendront part à une table ronde avec le ministre des Sciences.

    Durant l’événement, nous serons en direct sur Twitter depuis @CASC_ACCS et nous utiliserons le mot-clic de la Semaine de la culture scientifique #SciLit.

    Organisations (et noms d’utilisateurs Twitter) qui participeront à l’événement :

    • Ingenium : Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada, Ottawa, ON @IngeniumFr @MuseeAgri
    • Ingenium : Musée de l'aviation et de l'espace du Canada, Ottawa, ON
      @IngeniumFR @MuseeAvEspace
    • Ingenium : Musée des sciences de la technologie du Canada, Ottawa, ON @IngeniumFR @SciTechCanada
    • Centre des sciences de Montréal, Montréal, Qc @centresciences
    • Centres des sciences de l'Ontario, Toronto, ON @OntScienceCtr
    • Saskatchewan Science Centre, Regina, SK @SkScienceCentre
    • Science Nord, Sudbury, ON @ScienceNorth
    • Science World British Columbia, Vancouver, BC @scienceworldca
    • STEAMLabs Makerspace, Toronto, ON @STEAM_Labs
    • TELUS World of Science Edmonton, Edmonton, AB @TWoSEdm
    • The Exploration Place Museum & Science Centre, Prince George, BC @ExplorationPG ‏

    Les membres de l’ACCS jouent un rôle essentiel dans l’élaboration d’une solide culture scientifique au Canada. Mercredi, participez sur les réseaux sociaux pour encourager vos collègues et soutenir nos efforts collectifs.


  • Thursday, August 16, 2018 2:03 PM | Anonymous member (Administrator)

    Aux croisements de la biologie, de l’histoire et de la sociologie, l’exposition permet de comprendre scientifiquement ce qu’est le racisme, de même que comment et pourquoi ce phénomène se met en place dans nos sociétés.

    Le Musée consacre notamment toute une partie à la génétique humaine, qui confirme que la notion de « race » n’est pas valide scientifiquement chez l’humain. Les neurosciences y sont aussi à l'honneur, alors que les phénomènes cognitifs pouvant conduire aux préjugés sont démystifiés et les impacts sur la santé révélés.

    Cette sortie éducative donnera l’occasion aux familles de mieux comprendre ce sujet important grâce à des moyens ludiques et interactifs adaptés à l’âge de l’enfant : productions multimédias, bornes numériques, ateliers animés et bien sûr, activités au laboratoire. D’ailleurs, ces activités ont été mises au point en collaboration avec des élèves et des enseignants de l’École primaire Simon-Vanier et de l’École secondaire St-Martin à Laval.

    En savoir plus

  • Monday, August 13, 2018 12:22 PM | Anonymous member (Administrator)

    Le Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC) lance une consultation nationale dans le but de revitaliser le soutien à la science au Canada. L’objectif : positionner le Canada parmi les chefs de file mondiaux de l’excellence en recherche.

    La vision de l'avenir du milieu de la recherche au Canada consiste à établir un système ambitieux, de calibre mondial, de haut niveau et très bien coordonné pour le soutien fédéral à la science – un système qui favorise l'excellence en recherche et qui contribue au bien-être socioéconomique des Canadiens.

    Voilà l’occasion pour les Canadiens, la communauté des chercheurs et la prochaine génération de scientifiques, de chercheurs et d’étudiants de contribuer à façonner le milieu de la recherche au Canada.

    En savoir plus.



<< First  < Prev   1   2   3   4   5   ...   Next >  Last >> 

Les bureaux de l’ACCS sont situés sur le territoire couvert par le traité Robinson-Huron. Cette terre où nous vivons et où nous apprenons est le territoire traditionnel des Atikameksheng Anishnawbek.

© 2017 Association canadienne des centres de sciences